Rencontres Interrégionales 2015

Introduction ou extrait
Thème 2015 : Pour un égal accès des enfants à la lecture
Corps de texte

Quatre axes de réflexion ont été choisis pour les Rencontres afin d’éclairer la question de l’égal accès des enfants à la lecture :

  • le lien avec les familles,
  • le milieu social et la dimension intergénérationnelle ;
  • la question des différents supports et des médiums (livre, presse, etc.) et en particulier les situations de lecture qu’il rend possibles;
  • la question des territoires que l’on sait depuis toujours être une grande des contenus et plus particulièrement de la littérature jeunesse contemporaine.

Problématisée par Christophe Evans, sociologue chef du service Etudes et Recherches de la Bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou, cette question de l’égal accès des enfants à la lecture est au coeur des préoccupations de l’association Lire et faire lire.


Mardi 10 Mars à Valence : « En lien avec les familles »    

C’est sur le lien avec les familles que se sont interrogés les participants à la première Rencontre interrégionale 2015. Après avoir apporté d’importantes précisions sur la notion d’illettrisme, Eric Nédelec, Coordonnateur de l’action nationale et territoriale de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI), a insisté sur la nécessité de communiquer avec les famille en difficulté. Il faut du temps pour introduire la confiance et veiller à ne pas être culpabilisant, soulignera Eric Nedélec.
Marie Lallouet, rédactrice en chef pour «La Revue des livres pour enfants »publiée par la Joie par les livres-
Centre national de la littérature pour la jeunesse, chargée d’animer le débat de cette rencontre, indiquera que l’objectif d’égalité est ambitieux puisque l’on imagine cette égalité d’accès par le haut.


Lundi 16 mars à Toulouse : « Sur des supports variés et avec différents moyens »  

Lors de la deuxième Rencontre interrégionale, Agnès Cathala, Directrice éditoriale Éveil- Lecture chez Milan, intervenait sur le thème « Sur des supports variés et avec différents moyens ». L’échange avec Christophe Evans permettait de mieux appréhender les enjeux de la production des supports numériques destinés à être lus sur tablettes et ordinateurs par les enfants seuls ou accompagnés. Les magazines jeunesse ont également été évoqués comme supports facilitant cet égal accès à la lecture.   


Jeudi 9 avril à Nantes : « Sur les territoires »  

Après un rappel historique du développement des bibliothèques sur les territoires, Fabrice Chambon, Directeur des bibliothèques de Montreuil, a pointé les enjeux actuels autour de la médiation des livres. Se basant sur l’exemple de la commune de Montreuil située en banlieue parisienne, il a insisté, dans l’échange avec Christophe Evans, sur l’importance de la mise en place de partenariats avec l’ensemble des acteurs de la lecture publique du territoire, l'enjeu de l’égal accès à la lecture étant en premier lieu d’arriver jusqu’aux autres !  



 Lundi 13 avril à Paris : « Avec la littérature jeunesse »  

Une salle comble attendait Stéphane Bonnery, Maître de conférences en Sciences de l’éducation à l’Université Paris 8. Son intervention sur le thème « Avec la littérature jeunesse» devait permettre aux participants de s’interroger sur les inégalités d’accès aux contenus littéraires des livres en prenant en compte l’aspect éditorial des lectures proposées aux enfants. L’échange avec Marie Lallouet permettait, en s’appuyant sur une approche du livre jeunesse à travers le temps et une enquête menée dans les écoles, en bibliothèques et auprès des familles, d'identifier les différentes catégories d’albums proposés aux enfants, les différences dans l’accès au sens causant parfois des inégalités dans la compréhension, la construction des mécanismes narratifs et l’acquisition du lexique.

L’après-midi est consacrée à des ateliers relatifs aux priorités de Lire et faire lire et à l’organisation des coordinations en équipe départementale. La préparation des 15 ans de Lire et faire lire sera également évoquée avec les coordinateurs et bénévoles relais.

Si la matinée des Rencontres interrégionales est consacrée à un thème de réflexion, l'après-midi permet d’aborder en ateliers la mise en oeuvre de Lire et faire lire avec les coordinateurs et les bénévoles-relais présents. En 2015, l’association a souhaité travailler à la réalisation des orientations prioritaires présentées par Lire et faire lire lors de son bilan national d’octobre 2014.

La première de ces priorités est de « mieux accompagner le bénévolat senior en sécurisant les coordinations». Pour renforcer les coordinations, Lire et faire lire favorise la mise en place d’équipes départementales avec la mobilisation de bénévoles-relais. Sur la base des résultats des questionnaires renseignés par les coordinations, les ateliers ont permis un large échange sur les équipes départementales.
Il a été rappelé que les équipes départementales, animées par le coordinateur départemental Lire et faire lire, peuvent comprendre des bénévoles-relais et des personnes ou structures-relais qui peuvent également apporter leur contribution au développement de Lire et faire lire.
Dans toutes les coordinations questionnées, les relais ont comme mission de recruter et d’accompagner (tutorat) des bénévoles. Parmi les autres missions ont été cités le recrutement de structures, l’organisation d’événements, de formations, la communication.

En majorité, les relais interviennent sur un secteur du département. Pour certains départements, le recrutement de bénévoles-relais est une des difficultés évoquées dans la mise en place des équipes mais, une fois l’équipe constituée, cette organisation semble particulièrement efficcace pour bien couvrir un territoire.

Certes le coordinateur Lire et faire lire ne diminue pas ainsi le temps qu’il consacre à sa mission; mais la mobilisation de ces moyens humains amplifient les ressources disponibles pour le développement de Lire et faire lire. Au delà de ces échanges, l’accompagnement national de la mise en place des équipes départementales sera poursuivi et la formation pour créer ou développer une équipe est proposée à tous les coordinateurs le souhaitant.